Imprimer

Qu’est ce qu’une fake news ? Comment les reconnaître?

Article rédigé par Jérôme. Mise à jour le 18 novembre 2020.

Vous ne savez pas qu’est ce qu’une fake news ? Pas de panique Le Coin Retraite vous explique tout et vous apprend à les reconnaître !

Objectifs :

  • Définir qu’est ce qu’une fake news
  • Découvrir quelques exemples de fake news
  • Apprendre à déterminer si une information est vrai ou fausse
definition fake news

Fake news : définition

Le terme de fake news correspond à un nouvel anglicisme qui se traduit littéralement par fausses nouvelles. Toutefois, ce concept englobe plus généralement les fausses informations. Les autres termes couramment employés pour évoquer cette tendance sont : infox, intox, rumeurs ou fact-checking.

On pourrait résumer la définition de fake news à la diffusion à grande échelle d’un canular, d’une fausse histoire ou d’une information délibérément erronée. Le but de ces informations consiste à créer de la confusion, influencer l’opinion publique, tromper les internautes…

Les rumeurs et fausses informations existent depuis la nuit des temps, elles ne sont pas apparues avec Internet. Je m’en rappelle d’une quand j’étais enfant : Si tu louches et qu’il y a un coup de vent, tes yeux risquent de rester coincés 🙂 

Toutefois, ce qui change avec Internet, c’est la rapidité de diffusion et la qualité de ces fake news. Aussi, il est facile de monter un site Internet qui semble sérieux pour y diffuser des fake news. Dans certains cas, il s’agit d’une véritable arme de communication qui peut déstabiliser et orienter l’opinion. Par conséquent, il devient de plus en plus compliqué de faire la part entre le vrai et le faux.

Qu’est ce qu’une fake news : exemples

c quoi une fake news

Les fake news se déclinent sous diverses formes. Les objectifs des diffuseurs de ces fausses informations peuvent varier. Du simple “buzz” marketing à la manipulation de l’opinion publique, voyons quelques exemples de fake news.

La fake news Marketing

Vous en rencontrez malheureusement de plus en plus sur Internet, dans des encart annotés Contenus sponsorisés. Ces fake news sont partout, même sur des sites ayant d’excellente réputation (quotidien nationaux, sites d’e-commerce réputés…)

Il s’agit tout simplement d’éditeurs de contenus qui achètent des encarts publicitaires sur Internet pour diffuser ces fausses informations. Les titres de ces articles sont souvent accrocheurs, les sujets favoris étant le sensationnel, les régimes, la vie des célébrités, tout ce qui peut vous faire réagir!

Voici quelques exemple de ces fake news :

  • 30 photos prises quelques secondes avant un désastre
  • Perdez 30 kilos en 3 jours avec la nouvelle méthode révolutionnaire
  • La star du moment dans une fâcheuse position

Le but de cette manœuvre consiste à vous faire cliquer sur le lien afin que le contenu soit largement diffusé et partagé sur les réseaux sociaux! Par conséquent, le nombre de visites explose et les revenus publicitaires suivent! Peu importe que les informations délivrées soient totalement farfelues.

La fake news politique

Ce type de fake news est de plus en plus présent dans notre quotidien. Aujourd’hui, j’ai l’impression que tous les sujets d’actualité sont agrémentés de fausses informations. Conclusion, il devient de plus en plus difficile de démêler le vrai du faux.

Paradoxalement, nous n’avons jamais eu autant de chaînes télé, radios et journaux dédiées à l’actualité. L’accès aux articles de presse, des différents quotidiens nationaux et régionaux, n’a jamais été aussi simple avec Internet. Il faut donc croire que trop d’information tue l’information…

Car aujourd’hui, la fake news est devenue une réelle arme de propagande et de communication. Peu importe si les faits relatés sont exacts ou non, l’important est l’effet que cela produit sur les lecteurs. Si la fake news peut discréditer un concurrent ou semer le doute dans l’opinion publique, son objectif est atteint.

Nous pouvons le constater tous les jours, mais encore plus lors des grands événements : élections nationales, grande crise (Covid-19)… Les exemples sont nombreux, en voici quelques uns :

  • L’application StopCovid s’installe automatiquement sur les smartphones
  • Emmanuel Macron serait financé par l’Arabie Saoudite
  • La 5G a propagé le coronavirus

Encore une fois, la fake news s’appuie sur des sujets ultra sensibles et donc au final fait intervenir nos émotions. Que l’on soit pour ou contre la 5G, Emmanuel Macron ou l’application StopCovid, ces sujets vont envenimer les débats. Souvent, rédiger un titre sensationnel est plus porteur que d’apporter des faits vérifiés.

La fake news satiriques et parodiques

Certains sites se sont spécialisés dans la diffusion de fake news. Il s’agit de médias satiriques et parodiques dont l’objectif est de nous faire rire mais également de nous faire prendre conscience de certaines incohérences de notre société.

Le plus connus d’entre eux en France est le Gorafi. Son slogan est évocateur : Toute l’information selon des sources contradictoires. L’adresse du site Internet est www.legorafi.fr

Le concept est de détourner à l’extrême les sujets chauds d’actualité. Par exemple, au moment où j’écris ces quelques lignes, l’affaire George Floyd agite les médias. Les violences policières sont mises sur le devant de la scène ,aux Etats-Unis comme en France.

Voici les titres que vous pouvez alors trouver sur le Gorafi:

  • En signe de protestation, il jette tous ses DVD de séries policières
  • Le ministère de l’Intérieur va généraliser l’usage du lance-roquette pour compenser la suppression de la clé d’étranglement
  • Une étude affirme que tous les racistes ne sont pas policiers

C’est gros, ça choque, Le Gorafi ne fait qu’appliquer, à la démesure, les grands principes qui entourent les fake news.

Comment reconnaître une fake news ?

reconnaitre fake news

Mais devant toute cette avalanche d’informations, comment peut-on dissocier l’info de l’intox ? Il ne faut pas prendre l’information comme elle arrive mais toujours garder le réflexe de se poser les bonnes questions.

Tout ce qui vient d’Internet n’est pas vrai

Il est nécessaire d’avoir conscience que tout ce qui est écrit ou vu sur Internet ne représente pas forcément la vérité. Le nombre de partages ou de vues sur les réseaux sociaux n’est pas non plus le meilleur indicateur pour déterminer la véracité d’une information.

Les chaînes de diffusion par mail explosent avec Internet, aidées par la multiplication des adresses mail. De la même façon, ce n’est pas parce que votre meilleur ami ou un proche vous envoie un scoop que celui-ci ne doit pas être vérifié.

Le meilleur conseil reste de garder et d’aiguiser son sens critique. On peut dire que celui-ci est mis à rude épreuve par toutes les données que l’on doit digérer.

Ne vous arrêtez pas au titre

Une des caractéristiques des fake news est de se cacher derrière un titre choc, sensationnel. Celui-ci sera souvent écrit en majuscule pour attirer encore plus l’attention. Le but est de vous faire réagir. Souvent lorsque nos émotions entrent en jeu, notre capacité de réflexion est affectée.

Il est donc conseillé de prendre un certain recul concernant ce que vous lisez ou voyez sur Internet. Ne vous arrêtez pas à la lecture du simple titre pour tirer des conclusions hâtives. Pour vérifier l’information, prenez le temps de lire l’article en entier. Souvent, celui-ci n’aura pas de sens et contiendra des aberrations.

Vérifiez les sources

Mais le plus important reste de vérifier les source de l’information. Sur quel site avez-vous vu cette info ? Qui en est l’auteur ? Une nouvelle aura plus de poids si elle est diffusée sur un média connu tel que Le Monde ou Le Figaro plutôt que sur un site obscur que personne ne connait. 

Enquêtez sur la date de l’information pour savoir quand cela s’est réellement produit. Dans certains cas, des images prises dans un autre contexte sont utilisées pour appuyer une fausse information.

Multipliez vos sources d’information en effectuant une recherche Google sur le sujet. Si celle-ci est relayée sur plusieurs grands médias nationaux et régionaux, il y a des chances que l’information soit vraie.

Vous pouvez aussi vérifier l’information grâce à des sites dédiés à lutter contre la désinformation ! Le plus connu d’entre eux est hoaxbuster qui malgré son nom traite des sujets français. Le Monde met également un outil, Le Décodex, qui permet de savoir si la source d’information est fiable ou non.

Le plus important des conseils consiste à ne pas participer à la diffusion de ces fake news. Si vous n’êtes pas totalement sûrs d’une information, ne la partagez pas.

Imprimer
Inscription à la lettre d'information
En cliquant sur valider vous acceptez de recevoir 1 à 2 fois par trimestre la newsletter du Coin Retraite
Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos mails
Le Coin Retraite participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation qui me permet de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.