Imprimer

La téléassistance : diminuer les risques auxquels les seniors sont exposés

Article rédigé par Pascal. Mise à jour le 24 juillet 2020.

Si notre pays compte approximativement 6 millions de Français âgés de plus de 75 ans, on estime qu’il y en aura 8,4 millions d’ici une décennie. Ce sont autant de personnes susceptibles de faire appel à la téléassistance, une technologie très simple d’utilisation, pouvant les aider à profiter d’un quotidien plus serein. Les risques auxquels […]

Si notre pays compte approximativement 6 millions de Français âgés de plus de 75 ans, on estime qu’il y en aura 8,4 millions d’ici une décennie. Ce sont autant de personnes susceptibles de faire appel à la téléassistance, une technologie très simple d’utilisation, pouvant les aider à profiter d’un quotidien plus serein.

Les risques auxquels les seniors sont confrontés

Dans notre pays, on comptabilise en moyenne chaque année 20 accidents domestiques dont plus de 13 000 concernent des hommes et des femmes âgés de plus de 75 ans. De plus, 450 000 personnes âgées de plus de 65 ans sont victimes de chutes. Même si seulement un petit pourcentage d’entre eux entraînent les décès, ils ont des conséquences terribles (fractures, perte de confiance, crainte de sortir, etc.). Ces statistiques qui peuvent sidérer nombre d’internautes ne sont pourtant pas une fatalité. En effet, les seniors qui sont maintenus à domicile ont tout intérêt à adopter de bonnes pratiques dont l’utilisation de surfaces antidérapantes, tout comme le recours à des technologies éprouvées à l’image de la téléassistance.

La téléassistance, qu’est-ce que c’est ?

On désigne par téléassistance un système électronique en liaison avec un centre opérateur, ce dernier apportant assistance aux abonnés qui rencontrent un problème important. En 2018, environ 9 % des personnes âgées de 75 ans et plus en étaient dotées en France. À titre de comparaison, le taux d’équipement avoisine 19 % en Espagne et 26 % en Suède.

La téléassistance et ses matériels

Les types de téléassistance

On distingue en premier la téléassistance classique, qui consiste à équiper la personne âgée d’un émetteur susceptible d’être utilisé pour contacter quasi instantanément un centre d’écoute. Il y a ensuite la téléassistance mobile, qui conjugue la téléassistance classique et la géolocalisation, favorisant la sécurité de son bénéficiaire à l’intérieur comme à l’extérieur de son domicile. L’autre grand type de téléassistance allie un système d’aide à distance traditionnel à du matériel domotique. Ces personnes fragiles qui adoptent ces solutions profitent non seulement d’un quotidien plus serein, mais elles permettent aussi à leurs proches d’être moins préoccupés. Ainsi, l’impact de la téléassistance sur la vie des seniors est très important.

Les équipements

Le détecteur de chute

Il s’agit tout simplement d’un dispositif qui alerte instantanément le centre d’écoute suite à la chute de l’abonné. Ce dernier garde néanmoins la possibilité de recouvrir l’appareil de sa main s’il estime qu’il peut reprendre ses activités sans difficulté, empêchant l’envoi de l’alarme.

La montre pour chute des seniors

Il y a la montre à prévention de chute, une alternative ô combien efficace qui disposent de plusieurs fonctions. Outre sa faculté à déclencher une alarme en cas de chute, elle est à même entre autres de surveiller les cycles du sommeil et de contrôler la fréquence cardiaque et d’autres paramètres physiologiques.

La montre d’assistance connectée

Elle se porte également au poignet à l’image d’une montre conventionnelle et se révèle très discrète. Autrefois qualifié de montre téléalarme, ce concentré de technologies est doté d’une fonctionnalité de détection de chute, mais demeure aussi capable d’alerter les proches quand son porteur sort d’une zone de sécurité définie en amont. Elle figure ainsi parmi les solutions adaptées aux personnes souffrant de maladies neurodégénératives.

Le pendentif alarme

Léger et étanche, cet énième dispositif aussi appelé le collier d’arme ou Bip pour personnes âgées dispose d’un bouton que son bénéficiaire presse simplement en cas de problème.

Le téléphone portable

Si beaucoup de nos aînés parviennent tant bien que mal à se servir d’un téléphone mobile, il en reste aussi un certain nombre qui ne franchissent pas le pas, renonçant à l’initiation à cet appareil potentiellement salvateur. Des smartphones dédiés aux seniors sont heureusement disponibles depuis plusieurs années dans le commerce. Ils sont notamment caractérisés par une interface claire et facile à appréhender, présentent un volume sonore amplifié et sont fréquemment accompagnés d’un socle de recharge qui prévient les oublis.

Imprimer
Inscription à la lettre d'information
En cliquant sur valider vous acceptez de recevoir 1 à 2 fois par trimestre la newsletter du Coin Retraite
Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos mails
Le Coin Retraite participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation qui me permet de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.