Imprimer

Combien de trimestres pour la retraite ?

Article rédigé par Jérôme. Mise à jour le 10 septembre 2020.

La question combien de trimestres pour la retraite n’a pas vraiment de sens. Découvrez les questions à se poser pour partir dans les meilleurs conditions.

combien de trimestre pour la retraite

Beaucoup de personne se pose la question, à tort, de savoir combien de trimestres pour la retraite. Cependant, ce n’est pas le nombre de trimestres qui va donner la date de votre départ à la retraite. Le nombre de trimestres rentre dans le calcul de votre retraite et donc aura une incidence directe sur le montant final de votre retraite.

Aussi, la bonne question à se poser serait combien faut-il de trimestres pour la retraite à taux plein ? C’est-à-dire, partir avec la meilleure formule de calcul des droits à la retraite.

Découvrons ensemble ce qu’est une retraite à taux plein, comment obtenir les trimestres nécessaires au calcul de vos droits retraite. Vous aurez alors les données pour choisir la date de départ à la retraite qui vous convient le mieux.

C’est quoi un départ à la retraite à taux plein ?

La formule pour calculer le montant de votre retraite de base est la suivante :

Montant de votre retraite de base = Salaire annuel moyen x Taux de liquidation x Durée de cotisation / Durée de référence

Lorsque le taux de liquidation utilisé dans cette formule est au maximum, cela signifie que vous avez votre retraite à taux plein. 

Le taux plein pour les salariés du privé est 50 %. Pour les fonctionnaires, il est de 75 %.

Deux situations permettent d’obtenir le taux plein :

  • Vous avez atteint l’âge légal de départ à la retraite (62 ans à partir de la génération 1955) et vous avez validé le nombre de trimestres nécessaires, tous régimes confondus, pour bénéficier du taux plein. 
  • Vous avez atteint l’âge du taux plein qui est compris entre 65 et 67 ans selon votre année de naissance

Dans la première situation, le nombre de trimestres à valider, aussi appelée durée d’assurance, varient selon votre génération. Le tableau suivant récapitule les trimestres à valider par année de naissance, selon les lois en vigueur en 2020 :

Année de naissanceNb de trimestre nécessaire
avant 1953pas de nombre de trimestre minimum
1953 – 1954165
1955 – 1957166
1958 – 1960167
1961 – 1963168
1964 – 1966169
1967 – 1969170
1970 – 1972171
1973 et plus172

Pour les générations à partir de 1973, il faut donc 43 années de cotisation pour espérer obtenir une retraite à taux plein.

Principe de la décote

Si vous décidez de partir à la retraite sans répondre à l’une des conditions énoncées précédemment, ce que l’on appelle communément une décote sera appliquée sur le montant de votre retraite.

De quoi s’agit-il ? Le taux de liquidation utilisé dans la formule de calcul de votre retraite de base est dans ce cas minoré. On parle alors de coefficient de minoration. Celui-ci est appliqué pour chaque trimestre manquant, dans la limite de 20 trimestres.

Ainsi, les assurés nés à partir de 1953 se voient minoré leur taux de retraite de base de 1,25 % par trimestre manquant. Pour vous donner un exemple, voici les taux de minoration employés selon le nombre de trimestres manquant :

Nb trimestres manquants    Taux minoré
149,375 %
248,750 %
348,125 %
447,500 %
546,870 %
646,250 %
745,625 %
845 %

Conséquence, pour 8 trimestres manquants, votre retraite est imputée de 5 %, ce qui représente tout de même une belle somme d’argent.

Si vous décidez de partir avec une décote, le calcul du montant de votre retraite de base est définitif.

Principe de la surcote

Si au contraire, vous décidez de travailler plus longtemps, votre taux de liquidation se verra majoré pour le calcul du montant de votre retraite de base. On appelle cette majoration communément la surcote. Et c’est bien le nombre de trimestres qui joue un rôle déterminant dans cette situation.

En effet, pour bénéficier d’une surcote, vous devez avoir acquis le nombre de trimestres nécessaire pour obtenir une retraite à taux plein. Par exemple, pour une personne née après 1973, il faudra avoir validé 172 trimestres pour envisager faire de la surcote.

Si vous avez atteint l’âge de départ à la retraite à taux plein (65 ou 67 ans selon la génération) et que vous n’avez pas validé un nombre suffisant de trimestres, vous ne pourrez pas faire de la surcote. De plus, aucune demande de liquidation de droits de retraite ne doit être déposé auprès du régime général.

Pour déterminer le taux de majoration du montant de votre retraite de base, seuls les trimestres validés au-dessus de ceux nécessaires pour le taux plein sont pris en compte. Le taux de liquidation se voit appliquer un taux de majoration de 1,25 % par trimestre supplémentaire.

Pour revenir à mon exemple précédent, si une personne née après 1973 a validé 176 trimestres, alors 4 trimestres seront pris en compte pour calculer la surcote soit le calcul 176 – 172 = 4 trimestres nécessaires pour valider le taux plein.

Certaines autres situations vous permettent d’obtenir une surcote supplémentaire, c’est le cas si vous avez élevé 3 enfants, ou si vous avez travaillé en situation de handicap.

Vous comprenez désormais que ce n’est pas le nombre de trimestres qui va vous donner légalement le droit de partir à la retraite. Par contre, c’est bien lui qui va avoir la plus grande incidence sur le montant de votre future retraite. Par conséquent, c’est le nombre de trimestres qui va jouer un rôle important dans votre choix de départ à la retraite.

Voyons désormais de quoi parle-t-on lorsque l’on parle de trimestres dans le contexte de la retraite.

Comment obtient-on des trimestres ?

Un trimestre pour la retraite ne correspond pas nécessairement à 3 mois de travail consécutif comme on pourrait l’imaginer. Le trimestre en retraite doit être vue comme une unité pour le calcul de vos droits à la retraite. Vous pouvez obtenir 4 trimestres maximum par an.

Valider des trimestres

Lorsque vous travaillez, votre activité est déclarée et vous cotisez obligatoirement auprès des régimes de retraite. Ces déclarations jouent un rôle essentiel pour calculer le nombre de trimestres validés.

Depuis le 1er janvier 2014, vous devez gagner 150 fois le Smic horaire brut de l’année d’exercice pour valider 1 trimestre. Pour trouver le montant du Smic horaire, vous pouvez consulter le site du service public.

Prenons un exemple : en 2020 le montant du Smic horaire brut est 10,15 €. Si je multiplie ce chiffre par 150, j’obtiens 1522,50 €. C’est la somme que vous devez gagner pour valider 1 trimestre. Du coup, pour valider vos 4 trimestres pour l’année 2020 vous devez gagner au minimum 6090 € (1522,5 × 4). Par conséquent, si vous avez un salaire de 2100 € mensuel, il ne vous faudra que 3 mois calendaire pour valider tous vos trimestres de l’année.

Pour rappel, vous ne pouvez pas valider plus de 4 trimestres dans l’année. Du coup, avec ce mode de calcul, il est facile de valider des trimestres avec des jobs d’été. Parlez-en à vos petits-enfants 🙂

Obtenir des trimestres assimilés

Certains événements de votre vie personnelle ou professionnelle vous empêche de cotiser auprès d’un régime de retraite. Heureux événements ou aléas, les cas vous obligeant à faire une pause dans votre carrière sont principalement :

  • le congé maternité ou paternité
  • le chômage
  • la maladie
  • le service militaire

Afin de compenser l’absence de cotisation dans ces situations, des trimestres sont validés pour ces périodes. On parle alors de trimestres assimilés.

Racheter des trimestres

Afin de compléter sa carrière et obtenir le nombre de trimestres nécessaire, il est également possible de racheter des trimestres. Le cas le plus souvent cité est celui du rachat de trimestres pour compenser les années d’études supérieures. Dans ce cadre, la possibilité de racheter 12 trimestres est donnée.

Toutefois, sachez que d’autres situations vous donnent le droit de racheter des trimestres :

  • Année incomplète : votre activité ne vous a pas permis de valider 4 trimestres
  • Rachat de cotisation
  • Stage d’étude
  • Situations particulières

Pour plus d’information sur le sujet, je vous invite à consulter la page de l’Assurance Retraite dédiée au rachat de trimestre.

À quel âge pouvez-vous partir à la retraite ?

le bon age pour la retraite

Résumons désormais les moments de votre vie où vous allez vous pouvoir vous posez la question : je pars à la retraite ou non ?

Départ à la retraite avant 62 ans : Dans certaines conditions

Comme nous l’avons vu précédemment, l’âge légal de départ à la retraite en France est 62 ans. Toutefois, si vous remplissez certaines conditions, il est possible de partir plus tôt. On parle alors de retraite anticipée.

Le dispositif carrière longue, certaines situations de handicap ou d’incapacité permanente, la pénibilité sont autant de situations qui vous permettent de bénéficier d’un départ à la retraite anticipé.

Partir à la retraite à 62 ans

À 62 ans, vous pouvez demander la liquidation des droits de votre retraite. Si vous réunissez toutes les conditions pour bénéficier d’une retraite à taux plein, vous pouvez partir dès à présent sans décote. Vous pouvez aussi continuer à travailler et cumuler des trimestres supplémentaires pour bénéficier d’une surcote.

Si à 62 ans vous ne disposez pas du nombre de trimestres nécessaire pour une retraite à taux plein, deux possibilité s’offrent à vous. Soit vous décidez de partir sans le taux plein en subissant une décote définitive sur le montant de votre retraite. Soit vous continuez à travailler pour accéder au taux plein.

Le taux plein entre 65 et 67 ans

Dans le cas où vous avez commencé à travailler tardivement ou que votre carrière a connu des hauts et des bas, il est possible que vous n’atteigniez pas le nombre de trimestres pour la retraite à taux plein.

Selon votre âge de naissance, en travaillant jusqu’à l’âge du taux maximum automatique, vous obtenez, quel que soit le nombre de trimestres acquis, le taux plein pour le calcul du montant de votre retraite. Si vous êtes nés à partir de 1955, l’âge du taux plein maximum est 67 ans.

70 ans : Le choix ne vous appartient plus

Sachez qu’à partir de 70 ans, si vous êtes toujours en activité, votre employeur peut légalement vous obliger à prendre votre retraite. Le choix du départ à la retraite peut donc ne plus vous revenir.

Où trouver les informations pour préparer sa retraite ?

espace retraite personnel

Vous disposez maintenant de plusieurs éléments pour choisir quel est le moment le plus propice à vos yeux pour demander la liquidation de vos droits à la retraite. Vous comprenez maintenant que l’on ne peut pas répondre à la question combien de trimestres pour la retraite.

Si vous souhaitez faire un point sur votre situation concernant votre retraite, je ne peux que vous conseiller de créer un compte retraite sur le site de l’info retraite. En consultant votre relevé de carrière, vous aurez une vision personnalisée sur combien de trimestres vous avez validé, mais aussi combien il vous reste à en valider avant le taux plein.

Imprimer
Inscription à la lettre d'information
En cliquant sur valider vous acceptez de recevoir 1 à 2 fois par trimestre la newsletter du Coin Retraite
Vous pourrez facilement vous désinscrire à tout moment via les liens de désinscription présents dans chacun de nos mails
Le Coin Retraite participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation qui me permet de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.